Accueil / Notre catalogue / Développement de l'enfant-Pédagogie / Le Furet No.81 - enVIE de MOUVEMENT
Imprimer

Le Furet No.81 - enVIE de MOUVEMENT

Magazine
Collectif, Association Le Furet

0
(
0
avis
)
Donner votre avis
COUV-FURET_81-800Lire un extrait
0
(
0
avis
)
Donner votre avis
Bouger, sautiller, cabrioler, danser, ramper, courir, gigoter… Tous ces verbes d’action invitent à la vie parce que les enfants sont l’expression de la vie. Une vie dont l’énergie parfois nous épuise parce qu’elle déborde ou n’est pas en phase avec la nôtre, plus calme, plus tranquille, plus mature...
Disponible
(Prix courant )
Quantité
-1+
Votre produit a bien été ajouté au panier.

Résumé

Bouger, sautiller, cabrioler, danser, ramper, courir, gigoter… Tous ces verbes d’action invitent à la vie parce que les enfants sont l’expression de la vie. Une vie dont l’énergie parfois nous épuise parce qu’elle déborde ou n’est pas en phase avec la nôtre, plus calme, plus tranquille, plus mature...

Fort heureusement, il est loin le temps des salles d’asile du XIXe siècle, où les enfants, très nombreux dans un espace plus que restreint, ne bougeaient que de façon très codifiée au rythme des claquoirs et selon les strictes directives des gardiens. Pendant que les mamans travaillaient dans les usines, la bonne société les protégeait des vilénies de la rue… et les bridait dans leur corps. Fort heureusement, Winnicott, Pikler, Dolto et bien d’autres sont passés par là et nous ont éclairés sur le fait que non seulement le bébé est une personne, mais que la nature première de l’être humain est de bouger.

Aujourd’hui on sait objectivement que le mouvement influe sur le nombre de connexions qui se mettent en place dans le cerveau du tout-petit, et donc qu’il est absolument nécessaire qu’un enfant puisse bouger. Fort heureusement, des penseurs du mouvement et des chorégraphes comme Delsart, Duncan, Laban et bien d’autres nous ont invités à bouger librement. Alors que la danse classique les avait passablement contraints, ils nous ont réappris à mouvoir le torse et à danser pieds nus. Le hip hop a même convié la tête à prendre part à la danse, de façon renversante. Si la mise en scène du corps a fait un bond pendant le XXe siècle, elle le doit à tous ces chercheurs et praticiens qui ont réfléchi et mis en oeuvre ce besoin de danser sa vie.

Pour nous, ce dossier est essentiel. Les différents contributeurs y apportent chacun un éclairage particulier sur le mouvement, nous rappellent ce besoin si vital pour nos petits et en précisent les enjeux. Chacun dans sa spécificité envisage la place du corps, la façon et la nécessité de lui donner place. Ils nous invitent également à nous mouvoir nous, les adultes, à reprendre pied dans notre corps et à investir toute notre dimension intérieure. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : en dehors des apparences, ce que l’on fait à l’extérieur module et modèle aussi notre intériorité. Si Léonard de Vinci écrit «Le mouvement est le principe de toute vie», Jean Tinguely, cet incroyable faiseur de mobiles nous dit «L’unique chose stable, c’est le mouvement, partout et toujours». Et l’on peut rajouter : surtout dans une structure Petite Enfance !

À lire entre autres:

Perte de vitesse pour le communautaire: la crise se poursuit au Québec, par Brigitte Lépine

Détails

Titre Le Furet No.81 - enVIE de MOUVEMENT
Auteur Collectif
Catégorie Développement de l'enfant-Pédagogie
Sujet(s)
  • Développement moteur
  • Motricité
  • Jeu libre
  • Bébé
  • Mouvement
  • Culture
Clientèle ciblée Tous
Année 2016
Langue
  • Français
Éditeur Association Le Furet
Référence (#) FURET81

Vous pourriez aussi être intéressé par

Revenir au catalogue