Accueil / Notre catalogue / Développement de l'enfant-Pédagogie /
Imprimer

Vidéo
Anne JOCHUM, Films Préparons Demain

0
(
0
avis
)
Donner votre avis
Rabais membreCes pleurs qui nous lientLire un extrait
0
(
0
avis
)
Donner votre avis
Disponible
Membres : 10 % à 20 % de rabais
(Prix courant )
Quantité
-1+
Votre produit a bien été ajouté au panier.

Résumé

Les pleurs d’un enfant peuvent être source d’angoisse pour les parents. Les professionnels de la petite enfance eux-mêmes sont parfois désemparés devant ce phénomène pourtant on ne peut plus courant. Le documentaire, « Ces pleurs qui nous lient », réalisé par Anne Jochum et présenté par l’Association préparons demain, dont le site Les pros de la petite enfance est partenaire, s’attache à nous faire comprendre ce qu’est la larme, notamment à la lumière des neurosciences, et comment y répondre. C’est aussi un plaidoyer pour soutenir et accompagner les parents démunis devant les pleurs de leur bébé. 

« Au jour d’aujourd’hui, en France, aucun professionnel de santé ou dans le paramédical ou dans l’éducation n’a de formation initiale sur les pleurs. C’est gravissime », constate Eric Binet, psychologue clinicien, interrogé dans le documentaire. D’autant plus grave, que les pleurs peuvent être une des causes du syndrome du bébé secoué. Le documentaire qui allie témoignages de parents et explications de professionnels ne cherche aucun cas à culpabiliser les parents ou adulte s’occupant d’un enfant. Il apporte des réponses pour mieux réagir face aux pleurs des tout-petits.

Ainsi, Fabien Bacro, chercheur en psychologie, explique que c’est « un comportement (présent) dès la naissance chez les bébés et qui a pour fonction de nouer des relations avec les adultes qui s’occupent d’eux. Ils permettent aux bébés de s’assurer de la proximité d’un adulte qui va pouvoir le rassurer et le protéger. »

Et la pédiatre Catherine Gueguen de développer : « l’empathie est fondamentale pour que l’enfant se sente en sécurité et en sécurité affective. Les chercheurs nous disent que l’empathie va faire maturer le cerveau de façon global (cerveau intellectuel et affectif). »

Le documentaire insiste également sur la fausse idée des pleurs intentionnels des bébés« Si un tout-petit pleure, il y a toujours une bonne raison. Il ne le fait pas exprès (…), ce n’est pas un caprice (…) », insiste Eric Binet.

D’où l’importance de répondre aux pleurs des tout-petits. Essayer de comprendre la raison de leurs larmes, les rassurer, les entourer, les prendre dans les bras… tout cela participe à apporter de la sécurité affective aux enfants et permet un développement optimal de leur cerveau.

Détails

Titre
Auteur Anne JOCHUM
Catégorie Développement de l'enfant-Pédagogie
Sujet(s)
  • Pleurs
  • Angoisse
Clientèle ciblée Professionnels
Langue
  • Français
Éditeur Films Préparons Demain
Référence (#)

Vous pourriez aussi être intéressé par

Revenir au catalogue